AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ethan Todestraum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fils de L'épée
avatar


MessageSujet: Ethan Todestraum   Ven 27 Nov - 23:19

Ethan Todestraum

La fleur au fusil


Introduction

 

« Bien le bonsoir.
Je viens seulement d'arriver dans les environs, mon nom est Ethan Todestraum mais l'on me surnomme parfois affectueusement Le Bleu. Je sais que je ne fais pas mon âge, mais je suis née Un 17 Juin, ce qui me fait très exactement 23 Ans. Je suis originaire de Franckfurt. A vrai dire, je ne sais pas si c'est la vérité, mais on dit souvent de moi que je suis Sensible,doux,orgueilleux,passif,paresseux et poète. Mais nous savons tous que les gens racontent n'importe quoi n'est ce pas?
Pour ce qui est de la corpulence, comme tu as pu le remarquer, je mesure à peu près 57 Kg pour 1m75. Mes cheveux sont Noirs et mes yeux sont de jais. Je suis en pleine forme pour le moment. Et pourtant, ça ne m'empêchera pas de devenir Epesite ou de réaliser mon rêve qui est de devenir le plus grand poète du monde! Alors, est ce que vous voulez bien que j'intègre les  des fils de l'épée




Dévoiler ses pensées


Si de nos jours le terme "Romantique" est utilisé pour désigner ces jeunes femmes en manque de mots doux désespérément vides de lyrisme profond, il n'en a pas toujours été ainsi. Grands dieux non ! Ce romantisme çi a changé des codes sociaux- à défaut de déplacer des montagnes- et conduit bien des jeunes prometteurs à mettre fin à leurs jours. C'est ce romantisme artistique fut le berceau de l'esprit d'Anthony. Un berceau de taffetas baroque et qui balance au son de Wagner. Au plafond, on peut admirer des toiles de Caspar David Friedrich. Pouvait on en attendre moins de la part d'un Allemand de naissance. Déraciné de son pays par les obligations liées à son rang, il amena avec lui les prémices frémissants du Romantisme naissant tout juste dans son grand et beau pays. C'est un brave garçon, au fond comme sur la devanture. Un peu simple parfois mais qui s'enorgueillit de bien des exploits. Il est droit et intègre, fidèle aux passions qui animent à la fois son cœur, son corps et son esprit. Amen diraient certains. S'il méprise certaines lois de la physique la plus élémentaire, il fait grand bruit des élans du cœur et place l'Homme avant la société, et le monde. N'espérez pas trouver en lui quelqu'un de raisonnable, il en est tout bonnement incapable, et c'est ce qui fait son charme. Ce petit agneau ne se départira jamais de ses élans. Il vit avec, vous vous y ferez aussi.




Livrer son histoire



Un soir, au coin du feu lors d'une soirée improvisée, de jeunes hommes rient de bon coeur. Il semblerait qu'un livre les rassemble. Mais point de conte de fée pour ces joyeux larrons. C'est un Journal intime qui est tombé entre leurs mains. Tous rient de cet homme qui n'a jamais voulu venir. Voila donc ce qu'on peut entendre en approchant l'oreille


« Dieu que j'aime la solitude . Je n'ai pas mis de date, tu sais que je n'aime pas ça. Les mots et les chiffres ne font pas bon ménage. Les allier est un sacrilège d'oriental. Ah si je tenais un de ces moribonds je lui expliquerait de manière concise et claire qu'il est inconcevable de se dire grand homme et de faire de telles choses. Il sentirait ma colère passer ! Ah, cher ami relié, toi qui me connais mieux que moi même, tu dois bien savoir que jamais je n'en aurai le courage. Pas plus que Werther n'a pu séduire celle qui avait séduit son cœur. J'ai encore passé des heures à écouter Mozart. Ce vieux ripou n'aurai de cesse de me faire vieillir trop vite. Je n'ai que quinze ans et ai bien du en tuer cinq à l'écouter inlassablement. Les lectures même viennent à tourner en rond. J'ai lu tout ce qui se trouvait dans la bibliothèque tant de fois que je saurai t'en réciter des pans entiers. Mais j'ai bien trop peur de t'user trop vite. Rien ne dure, surtout pas les belles choses. Ainsi donc, il faut être prudent avec ce que l'on aime. Et tu es encore ce que je chéris le plus en ce bas monde. Mes parents me sont chers tu le sais, je leur dois la vie. Mais cette existence que je leur dois m'est si douloureuse. J'entrevois dans chaque partie d'eux où mon regard se pose le poids d'une vie non désirée. Tu dois me trouver bien risible de m'épancher ainsi sur mes malheurs alors que la vie prend tout de même bien soin de moi. Vois tu, toi qui ne vois du monde que ce que je raconte, le bonheur n'est point fait d'oisiveté et de culture. Je n'ai point eu à travailler mais en viens presque à envier le sot bonheur des braves paysans. Naître avec un cerveau trop rapide n'est pas un cadeau, mieux vaudrait il ne pas naître du tout. Ah qu'ils doivent être heureux avec leurs passions, leur occupation ainsi que leurs rêves communs. Quand on rêve de grandeur on ne peut que se frotter à l'amère déception. Chuter d'un rêve sais tu bien ce que ça fait ? As tu vécu sans la chaleur des sentiments pour animer tes vieilles articulations ? Non bien sur, suis-je bête. Mais si tu l'avais pu, toi aussi te plaindrais tu de n'avoir eu de belle à qui faire les plus vives déclarations. Quoi que je le pourrais. Dans mon esprit vivent les Nemours, les Montaigus et les Casanovas. Je suis habité par ces hommes qui ne vivaient que d'amour. Mais je ne conçois pas de ne jamais pouvoir toucher du doigt ce dont ils se nourrissaient quotidiennement. A quoi bon soliloquer si personne ne nous lira ou entendra jamais. Mais l'heure du repas se fait entendre, n'aie crainte. Je reviens toujours.

12 Avril.

La nouvelle vient de tomber, je dois quitter la maison et il va me falloir gagner en discipline et en art du combat. Cette idée me déplaît grandement. Qu'ais-je à faire avec des Français affreux dont je ne sais rien et ne veux rien savoir. Père est inflexible. Je pars dans une semaine. Le Bon Dieu doit très certainement m'en vouloir affreusement pour m'infliger de telles choses. La peine étreint mon coeur, je ne veux laisser ma mère seul à la maison. La pauvre aimait ma prose, qui l'aimera si je ne suis plus auprès d'elle.

"Hé! Rendez moi çà, vous n'aviez pas à le lire"
"Oh il est mignon. Casanova."
"Rends moi ça"
"Viens le chercher."

Ce soir, Ethan rentrera avec quelques bleus sur le visage et quelques pages en moins dans son journal.




Ôter son masque


Pseudo : Pseudo habituel
 Âge : Ethan
 Comment avec-vous connu le forum ? Une pub sur facebook
 Que pensez-vous du forum ? Charmant, et surtout original
 Quelle est votre disponibilité ? Fréquente
 Autre chose ? J'espère avoir bientôt de nouveaux compagnons de jeu



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaires
avatar


MessageSujet: Re: Ethan Todestraum   Sam 28 Nov - 19:14

Lorsque j'ai vu votre nom teinté de blanc apparaître, je ne pouvais que ressentir une vive joie dans mon coeur, quel bonheur de voir un nouvel arrivant ! Et qui plus est, quelle fiche !
Vous souhaitez la bienvenue fait partie des règles de courtoisie qu'une jeune fille se doit de tenir mais je me garde le plaisir secret de voir un nouveau visage mais aussi de découvrir un si doux poète.

Donc bienvenue, j'espère que ce lieu vous apportera beaucoup d'inspiration et d'amusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaires
avatar


MessageSujet: Re: Ethan Todestraum   Mer 2 Déc - 16:55

Oh quel charmant jeune homme !
Je ne doute point que la Mère Supérieure se fera une joie de vous ouvrir les portes de l'école de Cavalerie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Ethan Todestraum   Dim 6 Déc - 19:46

Ho ! Et bien que voici un charmant garçon !
Vous ferez mon ami, je pense, chavirer bien des coeurs. Gardez vous en, nul ne sait ce qui pourrait vous en coûter.




Félicitations, jeune Fils de L'épée


Ma foi c'est un bien beau serment que vous avons là. C'est avec grand plaisir que je te laisse rejoindre le groupe qui est désormais le tien. En tant que fils de l'épée tu auras accès a( en plus des sections qui n'ont pas trait au Rpg). l'école de Cavalerie, le Village et la forêt.

Tu as désormais beaucoup à faire. Créer des liens, tenir ton journal intime et pourquoi pas te rendre déjà en cours ou t'occuper du potager. J'entends les cloches sonner, cours belle enfant, ici on ne tolère que mal les retards.

Et que Dieu soit avec toi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://covensecrets.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ethan Todestraum   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ethan Todestraum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A découvrir : Ethan Johns
» Opera Royal de Wallonie
» Electric wizard : VS a peur des nazis
» Do not disturb ↔ Ethan & Lysandre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Arrêté Municipal de la ville de Gráinne :: Confession-