AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FRANCOISE D'AUBATZ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pensionnaires
avatar


MessageSujet: FRANCOISE D'AUBATZ   Mer 9 Déc - 18:01

D'Aubatz Françoise

Tes yeux regarderont mes yeux / À l'heure où la grande Ourse décline.
Et mes yeux auront la couleur / De la fleur nommée asphodèle.


Introduction


« Bien le bonsoir.
Je viens seulement d'arriver dans les environs, mon nom est Françoise d'Aubatz mais l'on me surnomme parfois affectueusement Fanon. Je sais que je ne fais pas mon âge, mais je suis née le 1er Mai 1674, ce qui me fait très exactement 21 ans. Je suis originaire du Morbihan. A vrai dire, je ne sais pas si c'est la vérité, mais on dit souvent de moi que je suis patiente et humble, mais aussi docte, entêtée, idéaliste, dévote. Mais nous savons tous que les gens racontent n'importe quoi n'est ce pas?
Pour ce qui est de la corpulence, comme tu as pu le remarquer, je mesure à peu près 1m57 pour 41 kg. Mes cheveux sont bruns mais cachés sous ma coiffe et mes yeux sont boueux. Je suis en bonne santé, mais maigre ; cela est dû à l'ascétisme de mon ordre. Et pourtant, ça ne m'empêchera pas de devenir Fille de la Charité ! Alors, est ce que vous voulez bien que j'intègre les Agnelles de Dieu




Dévoiler ses pensées


Françoise est une demoiselle d'une grande sensibilité et élevée dans une piété exemplaire ; soumise par de longues années passées dans des couvents à faire son éducation, elle s'émeut du sort des pauvres de France et admire d'abord les Ursulines puis les congrégations des « sœurs grises » ; la jeune fille apprend une humilité et un courage plus redoutable encore alors qu'elle aide une dame de la Charité à soigner un malade dans l'hôpital de son couvent parisien. Cette détermination acquise alors efface sa tendance naturelle à la soumission et fait taire sa timidité. Curieuse et d'une belle intelligence, Françoise est de plus une damoiselle lettrée et savante, ce qui attire la suspicion de ses pairs : le savoir ne la détournerait-il pas de son office ? Chacun sait qu'il faut se garder de la préciosité en vogue à Paris, et qu'une femme voulant jouer les savantes est ridicule.
Cependant, Françoise d'Aubatz lutte contre des démons internes qui la hantent depuis toujours; victime dans son enfance de terreurs nocturnes, elle répugne aux contacts physiques avec ses semblables – elle peut bercer ses pauvres mais ne supporte pas que quelqu'un lui manifeste une caresse ou ne lui prenne la main. La nuit, il lui arrive encore d'être terrifiée par des fantômes au visage fondu, et la novice lutte contre des angoisses inexplicables.




Livrer son histoire


Troisième fille d'un chevalier gascon ayant épousé une héritière bretonne, Françoise Asphodèle d'Aubatz fut très vite destinée aux ordres, afin de ne pas dilapider les possessions familiales en d'inutiles dots et de ne pas léser ses deux sœurs aînées ni son frère benjamin dans leurs mariages et héritages. Élevée dans une grande piété par sa mère et sa nourrice, ferventes catholiques et d'un caractère exemplaire quoique d'esprit simple, la jeune d'Aubatz sentit naturellement grandir en elle la foi qui l'unirait à Jésus quand elle serait en âge, et eut grande joie quand elle fut envoyée à neuf ans dans un modeste couvent des Ursulines à Faouët. Prise en charge par ces sœurs hospitalières pendant deux ans, Françoise fut impressionnée par la dévotion des religieuses à leurs pauvres et à leurs écolières. Pour se rapprocher de la cour, espérant obtenir une pension, son père Guillaume d'Aubatz monta à la capitale avec sa famille, et la petite novice fut déménagée dans un monastère prestigieux d'Île de France. Là, elle reçut l'éducation la plus raffinée qui soit, bien loin de la rusticité des Ursulines, et rencontra des jeunes filles de haute noblesse avec qui elle étudia le latin et la rhétorique, les manières, piétés et la théologie, ainsi que les mathématiques, l'histoire et la géographie. Si elle se ravissait de cette science qu'elle buvait avec avidité, il manquait quelque chose à sa foi qu'elle avait perdu sur le chemin de Paris, et son futur lui semblait morne et incertain.

Elle retrouva cette étincelle lorsque, suite à une disette, les pauvres affluèrent en si grand nombre dans la banlieue de l'abbaye que l'hôpital s'en trouvait plein et les dames de charité, venues de Paris, débordées ; la demoiselle d'Aubatz fut dépêchée à l'aide de ces braves dames et de leurs assistantes, et elle y fit des merveilles, ne répugnant jamais à changer les linges ni les pots des malades, besognes pourtant indignes de sa naissance. Rapidement, elle manifesta la volonté de rejoindre ces « servantes des pauvres ».
Son père et son frère s'opposèrent à sa décision, soucieux de l'honneur de leur famille et désirant la placer dans un ordre plus prestigieux que celui des Filles de la Charité ; mais Françoise ne voulut rien entendre de ces remontrances. Elle qui avait toujours été si sage et si soumise se montrait à présent d'une détermination sans faille : son courage lui venait de sa foi renouvelée par cet appel impérieux qu'elle ressentait. Devant l'intransigeance de sa famille, Françoise s'enfuit de son couvent pour aller frapper à la porte des « sœurs grises » ; celles-ci se méfiant de sa naissance aristocratique et de sa culture, doutant de sa foi, l'envoyèrent – comme elles avaient coutume de faire avec leurs novices – en retraite dans un monastère provincial, dans sa Bretagne natale. Près d'une sœur plus âgée, la jeune fille apprit la médecine qu'elle devait savoir et s'occupa avec d'autres consœurs de la maison des pauvres qu'elles tenaient.

Mais un terrible incendie ravagea l'abbaye, et les filles furent réparties dans divers couvents pour terminer leur retraite. Françoise fut attribuée à celui de Gràinne, pour lequel elle est en route dans un coche humide et inconfortable. Le ciel semble se noircir à mesure que la voiture s'enfonce dans les terres bretonnes, pays sauvage et si longtemps indompté.




Ôter son masque


Pseudo : Le Chat
Âge : 19 ans
Comment avec-vous connu le forum ? Réponse à une recherche sur un groupe de pub RPG
Que pensez-vous du forum ? Très esthétique, quelques fautes mineures dans les contextes et autres textes de présentation. J'aime beaucoup le concept, et quand j'ai su qu'il ne décollait pas je suis venue m'inscrire, parce que j'aime bien les choses cassées.
Quelle est votre disponibilité ? Du vendredi au lundi, j'ai du temps pour écrire ; mais en période d'examens je ralentis mon rythme pour me plonger dans d'autres réjouissances.
Autre chose ? Je suis en fac d'Histoire, alors surveillez vos anachronismes : j'ai un fusil. En vrai, je peux vous conseiller des bons bouquins pour ceux qui sont intéressés ; j'ai également rédigé plusieurs fiches Histoire dans d'autres RPG. Je suis très pince sans rire dans mon écriture, j'abhorre la plupart des smileys mais derrière cette façade austère j'ai beaucoup d'humour, essentiellement du second degré. Je ne mord que peu, mais il ne faut pas me nourrir après minuit. Je dis ça, je dis rien.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaires
avatar


MessageSujet: Re: FRANCOISE D'AUBATZ   Jeu 10 Déc - 20:01

Vous pouvez en être sûre ma bonne amie que vous vous plairez ici ! Votre présence ne fait qu'illuminer ces lieux et mon coeur.
Beaucoup de douceur et de sensibilité sont dans vos paroles, j'espère que nous réussirons à construire une relation intéressante, je suis certaine que ma très chère Valériane sera du même avis à votre sujet !
Asphodèle ... Prénom divin !

(J'espère que tu te plairas ici, en tout cas je suis très heureuse de voir ta petite Françoise !
Je voulais aussi te dire que je serai très intéressée par tes conseils si ça ne te dérange pas, à vrai dire internet ne réponds pas toujours à toutes mes questions et j'aime écrire en adéquation avec l'Histoire (malheureusement je n'ai plus cette matière dans mon cursus ...)
Pour les périodes d'exams ne t'en fais pas je pense que nous sommes beaucoup dans le même cas.
En tout cas Bienvenue !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaires
avatar


MessageSujet: Re: FRANCOISE D'AUBATZ   Ven 11 Déc - 11:08

Merci de votre accueil, ma sœur. J'aurais grand plaisir à discuter avec vous lors de nos heures de chauffoir.

Concernant l'Histoire, je ne peux que te conseiller d'aller faire tes recherches en BU puisque tu en as la possibilité ; j'ai eu de la peine à trouver un ouvrage spécialisé dans les ordres monastiques féminins du XVII° (les seuls sur lesquels j'ai pu mettre la main concernaient les XII°, XIII°, XIV°, XV°, XVI°, et XIX° siècles... paye ton trou chronologique), mais je ne saurais que trop vous recommander la lecture d'un manuel très général (comme La France au XVI°-XVII° siècle, collection U) pour être au fait du contexte général, et celle de thèses plus axées sur la perception de la femme, de son corps, sa place dans les sociétés à travers les âges, sur le monde paysan, sur les évolutions agricoles... : ce sont ces derniers ouvrages qui recèlent le plus de pépites pour l'écriture RPG, car ils permettent de mieux comprendre les ressorts "psychologiques" (sinon culturels) des hommes et femmes de l'époque. Cela permet d'éviter un personnage trop anachronique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: FRANCOISE D'AUBATZ   Sam 12 Déc - 18:23

Grands dieux !
Vous ici, c'est à la fois un honneur ainsi qu'un privilège !
Si d'aventure vous aviez des informations ou des erreurs à me signaler sur cette période, ce serait avec grand plaisir que j'offrirai mon royaume à votre savoir.

Je ne doutais aucunement de la perfection de votre fiche, ma douce enfant.
Veuillez pardonner mon retard, quelque pensionnaire manqua de discernement et je dus malheureusement la ramener à la raison.

Mis à part ce petit soucis de taille de portrait que je vous aiderai à résoudre, vous êtes la bienvenue !




Félicitations, jeune Agnelle de Dieu


Ma foi c'est un bien beau bénédicité que vous avons là. C'est avec grand plaisir que je te laisse rejoindre le groupe qui est désormais le tien. En tant que couventine tu n'auras accès qu'au Couvent( en plus des sections qui n'ont pas trait au Rpg). Tu auras accès à la chapelle extérieure pour la messe tous les dimanches, mais n'en profite pas pour flirter avec le malin !

Tu as désormais beaucoup à faire. Créer des liens, tenir ton journal intime et pourquoi pas te rendre déjà en cours ou t'occuper du potager. J'entends les cloches sonner, cours belle enfant, ici on ne tolère que mal les retards.

Et que Dieu soit avec toi.





Ce recadrage vous siérait-il?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://covensecrets.forumactif.org
Pensionnaires
avatar


MessageSujet: Re: FRANCOISE D'AUBATZ   Dim 13 Déc - 10:41

Disons que je ne comprends pas le problème de mon avatar, je l'ai découpé en 202x343, comme indiqué sur la fiche relative à cette question...

Edit : s'il faut l'enregistrer en format bitmap, comme l'image que tu me proposes, la taille du fichier est trop grande et le forum ne l'accepte pas ; je ne sais pas comment réduire le poids d'un fichier bitmap, j'ai essayé sur paint.net comme sur photophiltre, et je ne peux pas compresser l'image...

Re edit : j'ai essayé le format PNG, mais le problème reste le même : mon image a la bonne taille mais refuse de s'afficher normalement. Il est précisé dans ma fenêtre de profil que la taille des avatars ne peut excéder 200x150. Comment puis-je contourner ce problème ?

Mère supérieure, j'aurais une permission à vous demander. Étant Fille de la Charité, je ne suis qu'une semi-religieuse et mon ordre ne vit pas cloîtré, je ne suis chez vous qu'une pensionnaire en retraite pour un an ; j'aurais besoin d'un accès au village, ou à défaut que l'on me confie une petit bâtiment jouxtant le monde laïc, pour y monter un hôpital, car les pauvres et les enfants ignorants de la moindre prière sont grand nombre dans nos campagnes. Accèderiez-vous à ma demande, pour l'amour de la sainte vierge miséricordieuse et de son fils Jésus Christ ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pensionnaires
avatar


MessageSujet: Re: FRANCOISE D'AUBATZ   Dim 13 Déc - 20:16

Ma très chère sœur, rassurez-vous, j'ai eu la même difficulté. Je vous propose donc que vous hébergiez (sur un site tel que servimg) votre avatar que vous avez découpé. Je ne sais point si vous avez connaissance de ce lieu, faite-moi signe si vous désirez plus ample explication par rapport à son utilisation, j'essayerai de faire simple pour que cela ne soit pas souffrance.

(Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me donner des conseils ! Malheureusement je n'étudie pas à la fac, mon établissement préfère pour le moment un lieu plus ... Original ! Mais j'essayerais de faire un saut à la BU. En attendant je vais tenter d'éviter les coquilles, comme le dit notre adorable Mère Supérieur je ne rechigne pas à ce que tu me guides lors de mes erreurs.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: FRANCOISE D'AUBATZ   Mar 15 Déc - 22:52

Hmm il me semble qu'il soit plutôt question de lieu où coller l'image, en effet il faut en coller le lien dans la ligne "lier un avatar depuis un autre site", sinon ce gredin rétrécit tout ce qui lui passe sous la main.

Mais je m'en suis occupée et normalement tout est joliment en ordre!

Pour ce qui est des permissions, effectivement, je vais m'arranger pour que vous y ayez droit, mais il se pourrait que dans un futur plus ou moins proche "je" m'arrange pour vous priver peut être de votre liberté, pour le bien d'un intrigue pour le moins sulfureuse.

(Et je ne serai pas contre non plus une petite mise à niveau en histoire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://covensecrets.forumactif.org
Pensionnaires
avatar


MessageSujet: Re: FRANCOISE D'AUBATZ   Mer 16 Déc - 16:33

Grand merci ma mère, je saurai me montrer agnelle obéissante.

L'image de profil est parfaite à présent !

Eh bien, je veux bien répondre à vos interrogations en ce cas, si vous le souhaitez je peux renouveler mon système de fiches dans un coin du flood.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: FRANCOISE D'AUBATZ   Lun 21 Déc - 13:34

Et bien pourquoi pas !
Tout savoir est utile, et je serais ravie de pouvoir en apprendre plus si, et seulement si vous en avez le temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://covensecrets.forumactif.org
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: FRANCOISE D'AUBATZ   

Revenir en haut Aller en bas
 
FRANCOISE D'AUBATZ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Arrêté Municipal de la ville de Gráinne :: Confession-